Posts By :

admin

Pourquoi ne travaillons-nous pas différemment ?

A l’ère de l’économie du savoir, nous travaillons encore selon des modes de fonctionnement hérités de la révolution industrielle. Notre cerveau a besoin de temps pour se reposer et réfléchir. Les chercheurs ont identifié le fait de laisser son esprit vagabonder comme étant une activité très importante pour nos capacités créatrices. Historiquement, le fait de rêvasser a été assimilé à de la paresse et à un manque de concentration. Contre-vérités !

Pourquoi avons-nous tant de mal à jouer collectif ?

Des chercheurs américains ont mis en évidence les raisons pour lesquelles des salariés sont amenés à refuser l’aide d’un collaborateur. Parce qu’ils préfèrent travailler en autonomie, veulent protéger leur image, craignent de se sentir redevables vis-à-vis de l’autre, manquent de confiance dans les motivations de leurs collègues ou encore par peur que ces derniers soient incompétents ; nombreux sont ceux qui préfèrent se débrouiller seuls plutôt que de travailler à plusieurs …

Les leçons de management de Vineet Nayar

L’ancien patron du groupe informatique HCL propose des méthodes de gestion iconoclastes, collaboratives et centrées sur le sens. Il les met désormais à profit de sa fondation pour l’éducation des jeunes Indiens. Un parangon de sagesse.

Reprendre le travail après un burn-out

Le burn-out, en lien avec un stress chronique et parfois aigu, se traduit par une grande fatigue émotionnelle, un cynisme vis-à-vis de son activité et une dilution du sentiment d’accomplissement au travail. Le syndrome d’épuisement professionnel se manifeste en conséquence à la fois par une érosion de l’engagement (en réaction à l’épuisement), une érosion des sentiments (à mesure que le cynisme s’installe) et une érosion de l’adéquation entre le poste et le travailleur (vécu comme une crise personnelle). Le burn-out est donc étroitement lié à un processus émotionnel, ce qui implique d’analyser le cheminement vers le retour à la vie.

  

Charge mentale au travail : comment la détecter et la combattre ?

Ouvrière, Manager, aide-Soignante, Caissier … Autant de personnes qui chaque soir en rentrant chez elles, sont fatiguées, usées. Et qui chaque nuit, rêvent de leur travail ! Un travail qui s’est intensifié, complexifié. Un travail qui a, durant ces vingt dernières années, peu à peu perdu son sens. Un travail qui, paradoxalement, a aussi été envahi par des nouvelles technologies censées aider à réaliser les tâches sans effort, sans contraintes, bref plus « facilement ». Comment en est-on arrivé là ? Que peut-on faire pour remédier à la situation ? Pour le découvrir, partons pour un voyage en trois étapes. 

  

Combiner intelligences émotionnelle, artificielle et collective ?

Vous pensez que l’ogre intelligence artificielle (IA), à terme, dévorera l’intelligence humaine. Cette perspective vous inquiète autant qu’elle vous fascine. Les études au sujet de l’impact de IA sur le monde du travail prolifèrent et alimentent parfois cette inquiétude. Rares sont celles, cependant, qui soulignent la complémentarité des trois types d’intelligences que tout leader devra savoir combiner dans un futur proche : intelligences émotionnelle, artificielle et collective.