Posts By :

admin

Le télétravail est-il « durable » ? Les enseignements des confinements

Au-delà de gains de productivité patents, la mise en place du télétravail en mode dégradé contribue à l’augmentation des risques psychosociaux. On constate ainsi une porosité de la frontière vie personnelle et vie professionnelle, un sentiment d’isolement, des formes de stress, des risques de burn-out et, parfois même, le développement de nouvelles formes de harcèlement « connecté ».

Quand la raison d’être bouscule la dictature du profit

Depuis quelques années, on assiste à un remodelage progressif des modes de gouvernance des entreprises. Les enjeux sociétaux et environnementaux viennent bousculer l’idéologie dominante de la corporate governance et de la maximisation du profit, héritée de la pensée de Milton Friedman, et instituée en « norme internationale » depuis les années 1980.

« Monde d’après » : les 4 postures du décideur face à l’incertitude

Après avoir bouleversé le quotidien de milliards d’humains, la pandémie continue de nous surprendre. À ce stade, personne ne sait dire ce qui va se passer dans les prochaines semaines. Or, avouons-le, nous cherchons tous à savoir ce que sera demain, soit en formulant nos propres prédictions, soit en écoutant avec intérêt celles des experts. Notre modèle mental nous fait croire que la seule façon d’envisager l’avenir est de le prédire. Or, la recherche a depuis longtemps montré que ce paradigme n’est pas, loin s’en faut, inévitable.

Comment éviter l’épuisement professionnel et le stress au travail ?

Gérer l’épuisement professionnel consiste à bien « récupérer » après le travail, plutôt que de se concentrer sur les façons d’améliorer sa productivité ou sa performance. Les études confirment l’une après l’autre l’importance de récupérer quotidiennement après le travail. Récupérer, ça veut dire trouver du temps et de l’espace pour soi, une sphère déconnectée de tout ce qui a rapport au travail ou au stress.

 

Résilience organisationnelle : après le choc, la conscience et l’action

Pour éviter un effondrement massif par épuisement psychique et physique, il est essentiel d’apporter de nouvelles réponses plus adaptatives et plus réflexives pour repenser la manière d’être, de travailler, d’agir et de décider avec de nouvelles contraintes. L’imbrication des crises nécessite la mise en place de nombreux ajustements, sans renier les acquis et les bonnes pratiques antérieures.

 

 

Comment repenser sa posture de manager ?

L’impact émotionnel du confinement va certainement changer les interactions professionnelles. Plutôt que de se sentir désemparés, c’est l’occasion, pour les cadres, de rebondir en capitalisant sur les enseignements que leurs équipes ont pu tirer de cette période.

 

 

Le Covid-19 sonnera-t-il le glas du travail que nous connaissons ?

La crise du COVID 19 a mis à mal la segmentation entre vie privée et vie professionnelle. Volontairement ou pas, nos collègues, nos managers ont eu accès à nos domiciles, même virtuellement. Nos logements se sont parfois retrouvés transformés en open spaces, pour peu que conjoints et enfants aient dû y travailler également. Or l’être humain a besoin d’intimité acoustique, verbale et visuelle, comme le soulignent les psychologues de l’environnement.

 

 

Comment le confinement transforme les « soft skills »

L’avènement du “monde d’après” implique un aggiornamento des compétences individuelles et collectives, contribuant ainsi aux études menées pour identifier les compétences clés du XXIe siècle : les soft skills. Les résultats de notre étude soulignent une fois de plus l’importance de la dimension relationnelle du travail managérial. L’ultime recommandation sera de mettre de côté les process, les feuilles de route ou encore les tableurs Excel pour passer plus de temps avec les uns et les autres.