Posts By :

admin

Comment combiner intelligences émotionnelle, artificielle et collective ?

Vous pensez que l’ogre intelligence artificielle (IA), à terme, dévorera l’intelligence humaine. Cette perspective vous inquiète autant qu’elle vous fascine. Les études au sujet de l’impact de IA sur le monde du travail prolifèrent et alimentent parfois cette inquiétude. Rares sont celles, cependant, qui soulignent la complémentarité des trois types d’intelligences que tout leader devra savoir combiner dans un futur proche : intelligences émotionnelle, artificielle et collective.

  

Quelles addictions au travail à l’ère de l’hyperconnexion ?

Les analyses du forum économique de Davos sont sans équivoque : 65 % des enfants d’aujourd’hui exerceront un métier qui n’existe pas encore. L’accélération du développement de l’intelligence artificielle (IA) n’est pas étrangère à cette évolution car 85 % des nouveaux emplois qu’elle induira en 2030 ne sont pas encore de ce monde. Comme le prédit le physicien américain Michio Kaku (2011) dans Une brève histoire du futur, les grands perdants seront les ouvriers parfaitement remplaçables par un robot qui, de surcroît, excellera dans des travaux répétitifs.

 

 

Les « transféreurs », ces praticiens de l’écologie au travail

Alors que les Trente Glorieuses se caractérisaient par une séparation entre une vie professionnelle productiviste et une vie domestique consumériste, l’époque actuelle tend à estomper cette frontière. Les nouvelles générations aspirent à davantage de cohérence entre leurs valeurs et pratiques personnelles, et celles qu’ils portent par leur travail. oubliée

 

Les Leaders et leurs équipes ont-ils droit au bien être ?

A l’âge de 45 ans, Deepak Chopra a mis un terme à une éminente carrière de médecin et de dirigeant hospitalier à Boston pour lancer, en Californie, son propre centre, consacré au bien être. Quelles enseignements tire-t-il de cette expérience pour les leaders … et pour leur équipe ? Une interview passionnante !

Fatigué au travail ? Arrêtez de vous maîtriser en permanence !

Un vrai professionnel est capable de mettre de côté ses affects et ses états d’âme. Voilà aujourd’hui comment est souvent envisagé le manager ou le salarié type, ainsi que la posture attendue de sa part : la dimension personnelle et l’expression de ses émotions n’ont rien à faire au travail. Dans l’entreprise, l’agent débarrassé de ses émotions, voire de ses valeurs, ferait donc preuve de professionnalisme ?

 

Dix principes pour penser dans un monde complexe

Penser dans un monde complexe… L’affaire n’est pas simple, et pourtant nécessaire pour tout décideur. En effet, la quatrième révolution industrielle apporte son lot d’incertitudes et de défis : économiquement, l’adoption rapide de nouvelles technologies (Internet sur mobile, intelligence artificielle, big data et cloud) conduit à repenser les modèles d’affaires et les formes de l’emploi ; socialement, l’évolution du travail et le développement rapide des réseaux sociaux d’information conduisent à repenser nos modèles politiques et sociaux ; écologiquement, l’urgence climatique implique une métamorphose des modes de production… Penser dans un tel contexte nécessite donc quelques changements indispensables. « Pour manager dans la complexité, il faut modifier nos schémas mentaux », expliquait par exemple Dominique Genelot, auteur du célèbre « Manager dans (et avec) la complexité ».

Un monde de possibilités… au bout des doigts

Chacun de nous, n’est-il pas à la recherche de cette force créatrice, cette muse intérieure, qui nous permet d’offrir le meilleur de nous-mêmes et de nos capacités ? Si les circonstances de la vie nous placent dans un milieu où l’on est peu encouragé à rechercher ce qui est enfoui en nous et qui fera notre originalité, si nous sommes plutôt forcés à imiter les autres pour être aimés, acceptés et considérés selon les critères d’un monde de mesure où chacun est jaugé et comparé par rapport à la réussite des uns et des autres, ce chemin peut nous mener à une vie misérable.