Quelles addictions au travail à l’ère de l’hyperconnexion ?

Les analyses du forum économique de Davos sont sans équivoque : 65 % des enfants d’aujourd’hui exerceront un métier qui n’existe pas encore. L’accélération du développement de l’intelligence artificielle (IA) n’est pas étrangère à cette évolution car 85 % des nouveaux emplois qu’elle induira en 2030 ne sont pas encore de ce monde. Comme le prédit le physicien américain Michio Kaku (2011) dans Une brève histoire du futur, les grands perdants seront les ouvriers parfaitement remplaçables par un robot qui, de surcroît, excellera dans des travaux répétitifs.